Home Focus Startup Zoom sur Dalil, Startup gagnante du Seedstars Algeria
Zoom sur Dalil, Startup gagnante du Seedstars Algeria

Zoom sur Dalil, Startup gagnante du Seedstars Algeria

112
0

La semaine passée s’est déroulée la deuxième édition du Seedstars Algeria, un événement international regroupant les meilleures startups. Nous vous présentons aujourd’hui la gagnante de cette compétition. Elle représentera l’Algérie au Seedstars World, le 6 avril prochain en Suisse. Zoom sur « Dalil », une startup développant un système de navigation pour les personnes ayant une déficience visuelle, née à Constantine.

Tout d’abord, qui êtes-vous ? Quel est votre parcours ?

Je m’appelle Mennouchi Islam Azeddine, j’ai un « Master réseaux et systèmes distribués » de l’université Constantine 2 ainsi qu’un diplôme en Business de Kelley School of Business Indiana University.

Au niveau professionnel, je travaille comme consultant en sécurité informatique dans une société privée. Mon parcours est varié entre entrepreneuriat, Business et IT. Je suis impliqué dans plusieurs organismes en sécurité informatique et aussi en entreprenariat comme OWASP et VC4Africa.

Qu’est ce que Dalil ?

Dalil est un système de reconnaissance d’objets et de navigation pour les non-voyants.

Il permet aux personnes présentant une déficience visuelle, de détecter les objets qui les entourent grâce à une application sur smartphone. Celle-ci peut être liée à un Wearable qui contient une caméra pour détecter les différents objets et obstacles.

Combien de personnes travaillent sur le projet ?

Nous sommes une équipe composée de 3 personnes. Je suis le développeur principal, le reste de mes collaborateurs travaillent sur la partie média, design et marketing.

Quel est votre Business Model ?

Une souscription mensuelle de 3$ pour les simples utilisateurs,  et un système de licence pour les organisations et entreprises qui veulent intégrer la solution.

L’application est-elle déjà lancée ?

Nous sommes actuellement en train d’affiner le projet afin que l’application puisse s’adapter à tous les environnements. Pour cela, nous travaillons avec une association de non-voyants dans la wilaya de Constantine, dont les membres testent l’application Dalil.

Racontez nous votre expérience Seedstars. Quelles ont été les difficultés rencontrées ?

Il s’agit d’une très bonne expérience qui nous a donné une grande visibilité au niveau national, et aussi l’opportunité de décrocher des financements au niveau international. Nous avons travaillé sur le projet pendant 4 ans, nous étions donc assez expérimentés pour faire face aux difficultés de la compétition, et à la rédaction du business plan.

Qu’avez vous le plus apprécié ?

Un jury en Background varié, mais également le networking que cet événement nous a offert.

Comment vous êtes vous différenciés de la concurrence pour remporter le concours ?

Nous avons un produit très innovant avec un grand impact social.

Et maintenant quelle est la prochaine étape ? Vos perspectives d’évolutions ?

Dans les prochains mois, nous allons doubler notre rythme de travail pour accomplir des résultats optimaux après les tests, pour le lancement officiel de l’application dans les mois à venir.

Nous travaillons également en parallèle sur  plusieurs projets dans le domaine de l’intelligence artificielle pour d’autres exploitations.

Qu’est-ce qui vous a plu dans entreprenariat ?

Créer un produit permettant de faciliter le quotidien des personnes, les aider à surmonter les problèmes pouvant être rencontrés chaque jour, il s’agit d’une passion. C’est ce qui m’a attiré vers l’entreprenariat.

Est-il facile d’entreprendre en Algérie ? 

L’Algérie a un grand besoin dans plusieurs domaines mais le marché et l’écosystème sont un peu différents des autres pays. Il faut se battre et croire vraiment en son projet pour le faire apparaître sur la scène entrepreneuriale algérienne.

Quelles sont les difficultés que vous avez rencontré en tant qu’entrepreneur ?

Le problème principal en Algérie, c’est le financement ; surtout lorsqu’il s’agit d’entreprises aux solutions d’innovation technologiques. Cela peut parfois tuer des projets.

Quels sont les 3 conseils que vous donneriez aux entrepreneurs Algériens ?

– NEVER GIVE UP

– NEVER GIVE UP

– NEVER GIVE UP

Et pour finir, où vous-voyez vous dans 5 ans ?

Nous souhaitons créer en Algérie, la première Startup axée vers l’intelligence artificielle et son utilisation dans tous les domaines.

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *